Sauvé

C’est aux familles Sauvé dit Laplante de nous raconter la merveilleuse histoire d’une de leurs lignées. Michelle Sauvé, membre de La Seigneurie de Hawkesbury, a contribué à la préparation de cette chronique généalogique pour rendre hommage à tous les ancêtres de Noé Sauvé et Aldéa Décoeur (7e génération).
Le premier ancêtre canadien, Pierre Sauvé dit Laplante, soldat de la compagnie de Dumesny, laboureur, est le fils de François, maître-tailleur et Marie Malleret de Libourne, 32 kilomètres de Bordeaux, France. Son surnom Laplante lui vient de son «baptême du régiment» où les anciens donnaient un surnom au nouveau venu.

Générations

   9e Michelle Sauvé
        n. le 1968-11-20 à Sainte-Justine-de-Newton, Qc
   8e Yvon Sauvé – Claudette Goulet
        m. le 1959-06-06 à Sainte-Justine-de-Newton, Qc
   7e Noé Sauvé – Aldéa Décoeur
        m. le 1911-01-10 à Glen Robertson, Ont
   6e Fabien Sauvé, cult. – Élise (aussi Zélie) Levac
       m. le 1881-01-24 à Sainte-Justine-de-Newton, Qc
   5e Joseph Sauvé – Marguerite Séguin
       m. le 1828-02-11 à Les Cèdres, Qc
   4e Antoine Sauvey – Amable Ranger
       m. le 1792-02-20 à Vaudreuil, Qc
   3e Joseph Marie Sauvé – M. Catherine Lalonde
       m. le 1755-02-10 à Sainte-Anne-du-Bout-de-l’Isle, Qc
   2e François Marie Sauvé/Laplante – Élisabeth Magdeleine
       m. le 1731-04-04 à Ste-Anne-du-Bout-de-L’Île, N.-F.
   1re Pierre Sauvé/Laplante – Marie Michau
       m. le 1696-02-27 à Lachine, Qc

Pierre Sauvé/Laplante et Marie Michau, passèrent leur vie sur une terre du Bout-de-l’Île, «Sainte-Anne-de-Bellevue». Six garçons et cinq filles se ma-rièrent et à leur tour élevèrent des familles nombreuses. Les filles épousèrent des Ranger, Lalonde, Tabaut et Robillard
Extrait du recueil 3 de « Né d’une race fière », novembre 1990